Sébastien Taracido est né à Genève d’une mère suisse et d’un père espagnol.

En 1999, Sébastien s’inscrit dans la section « architecture d’intérieur » de l’école genevoise des Arts Décoratifs.
En 2001, il entame le cursus « expression artistique ». pour entrer aux Beaux-Arts (devenus la Haute Ecole d’Art et de Design depuis 2006).
En 2003, il intègre l’école des Beaux Arts (devenue la Haute Ecole d’Art et de Design dès 2006) et choisit le pôle « Art Média ». Cette formation lui permet d’expérimenter diverses techniques, d’être nourri sur le plan théorique et de trouver son style artistique.

Parallèlement, Sébastien observe sa ville, réfléchit sur l’importance de l’esthétique dans notre quotidien. Genève est une ville propre, peut-on intervenir dans l’espace public? Et de quelle manière? Il entame un travail de street arter qui va au grès de ses découvertes et rencontres et qui sera l’essence de son travail d’artiste.
Dans le même temps, se constatant en décallage avec les attentes de la HEAD, Sébastien quitte l’école pour continuer ses expérimentations sans contraintes, au plus proche de ses envies et intuitions. Il s’inspire des mondes fantastiques et féériques et se joue des codes. Cette période de son travail, il la qualifie de « douce, joyeuse et populaire ». Il situe son travail du côté de l’illustration, du manga, des graphitis, du dessin animé, résolument figuratif. Il récupère les codes esthétiques qui nous entourrent et les restitue « à sa sauce ». Cette démarche provoque un enthousiasme qui offre à Sébastein sa première exposition personnelle.

En 2010, Sébastien gagne le prix « coup de coeur » (prix du public) au « Desstres Graffiti Contest »
En 2011, il expose « Contes, mythes et légendes, 1ère partie »
En 2012, il expose « Contes, mythes et légended, 2ème partie »
En 2016, il participe à l’exposition « Born in the 80’s », à la Nef, (Noirmont)

Depuis, polyvalent, Sébastien passe de projets de peintures, dessins, graphisme, webdesign, art urbain,etc… La maturité et l’expérience aidant, son style s’est affiné et affirmé. En plus des contes, des mythes, de l’art urbain, est venu s’ajouter un intérêt pour l’ »art primitif », pour le travail des ethnies qui peuples notre terre (principalement d’Amérique), pour la nature. Les diverses sources d’inspirations font que le travail de Sébastien a une identité forte et authentique.